Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 04:15

Corinne BERTHEAS DUMONT est une artiste plasticienne inscrite à la Maison des Artistes depuis 2004, adhérente à France-Patchwork depuis des années et habitant à Pibrac (31) depuis 1994. Je vous laisse découvrir sa présentation et son invitation :

 

Au-delà de mes activités artistiques personnelles, je suis présidente de l’association LES FOURMIS CREATIVES. Cette association est née à Pibrac en 2003 et a pour objet la  promotion des arts plastiques comme vecteurs du développement personnel. Pour ce faire, j’anime des ateliers d’éveil à la créativité et j’organise chaque année une exposition tableaux.

 

Dans la majorité des cas, quand on utilise le mot « tableaux » dans une exposition, on pense tout de suite à peinture… J’aimerais cette année que soit fait le lien entre la peinture et l’art textile et patchwork.

 

Au départ, le peintre travaille sur une toile et pose des couleurs, acrylique, huile, pigment, pastel… la quilteuse ou l’artiste textile travaille également à partir d’une toile et pose des couleurs : ruban, boutons, étoffes diverses… Le peintre utilise le pinceau et l’artiste textile l’aiguille… Que de similitudes qui font que les œuvres des uns peuvent inspirer les autres…

 

Pour ma part, je choisis de mixer les techniques et de présenter des tableaux mi textile, mi peinture…

 

PEINTRES AU PIED DU MUR est une manifestation qui depuis 5 ans nous permet de faire se rencontrer le monde des arts plastiques et un public aux multiples facettes. Exposition de tableaux certes, mais également atelier collectif interactif. Les artistes travailleront toute la journée face au public.

 

Cette année encore, PEINTRES AU PIED DU MUR sera une scène vivante de la création plastique.

affiche-definitive.jpg

 

J’ai le plaisir de vous inviter à cette exposition qui se déroulera dimanche 21 octobre 2012 à la salle polyvalente de Pibrac (bien connue par celles qui participent aux journées de l’amitié) de 10 h à 19h. Le vernissage se déroulera à 12h30.

Venez nombreux !

 

www.sisterart.canalblog.com
www.fourmiscreatives.canalblog.com

https://peintrepieddumur.canalblog.com/

 


Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 07:38

Quand j'habitais en Allemagne, dans les années 80-90, j'étais déjà membre de France-Patchwork ; vous imaginez mon plaisir quand je recevais les Nouvelles du Patchwork, un magazine français qui parlait de ma passion !

A plusieurs reprises, j'étais tombée en arrêt sur des quilts "qui me parlaient" d'une quilteuse qui portait le même prénom que ma petite soeur : Cécile...

A cette époque, Cécile participait à de nombreux concours, cela m'énervait parfois car elle n'avait pas toujours le premier prix ! Elle avait pourtant toujours des idées originales, une sensibilité artistique évidente, bref, Cécile était une des Grandes du patchwork dans mon panthéon personnel en feuilletant mon magazine préféré...

Allez voir sa galerie de quilts :
http://patchwork.creation.free.fr/patch_vitrine.php3

 

Alors vous imaginez mon plaisir quand je l'ai rencontrée la première fois ! J'avais été invitée par Josette Billard (avait-elle déjà deviné que je lui succèderais ?...) à une réunion avec les amies du Patch d'Oc pour préparer la Journée régionale de l'Amitié d'Albi sur le thème de Toulouse-Lautrec. J'ai senti les liens d'amitié qui liaient ces dames du sud-ouest, ce qui n'empêchait pas le ton de monter souvent ! Face à Cécile, moi petite souris d'abord, j'observais le phénomène.  Puis toute timidité s'est envolée quand elle a sorti de son sac un tableau textile évoquant l'absinthe pour le thème "Toulouse-Lautrec" : oui, c'était bien devant moi cette femme qui sait faire passer tant d'émotions avec quelques bouts de tissus ! Alors je lui ai avoué toute mon admiration...

 

C'est un esprit libre, une vraie graine d'artiste, avec un tempérament qui soulèverait des montagnes, tout comme ses ancêtres qu'on imagine bien cathares, purs et durs !

Cécile, Cécile, oui vous avez deviné, c'est Cécile Milhau, déléguée France-Patchwork Tarn pendant 10 ans ! Elle cède aujourd'hui la place à Marie-Jo Ousteau, à qui nous souhaitons chaleureusement la bienvenue.

 

Dommage de parler des personnes juste quand elles partent ; heureusement Cécile reste bel et bien au coeur de la vie des arts textiles dans notre région !  Inutile de vous dire que les quilteuses du Tarn sont ravies d'avoir avec elles une telle locomotive car sa créativité est très contagieuse. Fin de délégation ou pas, l'art reste sa vie, le partage sa passion, l'amitié son credo.  

 

Lors de notre toute récente réunion, Cécile nous a apporté un petit tableau brodé que j'ai adoré : 

029.JPG

 

Allez voir sa petite histoire ici.

Et puis elle nous a  -littéralement- vidé son sac :

039.JPG

 Que de merveilles coquelicotées !

 

     

 

 Allez voir son blog qui fourmille d'idées et de réalisations :
http://ma.vie.au.fil.et.aux.pinceaux.over-blog.fr/

 

J'aime la petite phrase lue sur son blog :

"Fais tout avec rien, sinon tu ne feras rien du tout" Picasso

 

Autre phrase : "On n'empêche pas une mouette de prendre le large"... on dirait du Kersauzon, autre "grande gueule au grand coeur" ! 

 

Cécile, toutes les Abeilles comptent sur toi pour continuer à nous inspirer... et nous faire rire ! 

 

 

A très bientôt Cécile !

Katell
et les Abeilles

Partager cet article
Repost0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 13:53

MANY PUECH

 

Many Puech

 

 

Aujourd'hui, c'est avec Many Puech que nous vous proposons de faire mieux connaissance. Son nom vous dit quelque chose ? Vous avez sans doute pu admirer ses oeuvres lors d'expositions, dont la plus récente fut celle de Balma. Au cours de celle-ci, elle a d'ailleurs obtenu le prix du public avec un de ses derniers ouvrages "Circam" entièrement réalisé à la main. Quand on la questionne sur la signification de ce nom, elle a un sourire malicieux et nous l'explique : "cir" pour cirque, et "am" pour "amitié". Il fallait y penser ... 

 

circam

"Circam"

 

 

Many est originaire du Limousin, mais elle est installée à Toulouse depuis plus de 50 ans. Elle adhéra à France-Patchwork en 1988. Sa rencontre avec le patchwork relève d'ailleurs du pur hasard. En balade en ville à cette époque, elle est victime d'un coup de fatigue et trouve refuge et repos sur les marches d'une boutique de patchwork. Elle découvre alors dans la vitrine des choses magnifiques et décide de s'inscrire à un cours.  Ces débuts se déroulent dans un groupe d'une dizaine de personnes réunies chez elle. Puis le groupe grandissant, elles recherchent une salle. L'idée d'un club a ensuite fait son chemin, et c'est ainsi que le club de Balma est né en 1989. 

 

Many participe dès 1991, avec ses amies, à une exposition de patchwork de dimension européenne, la première à Toulouse, au Bazacle, avec des ouvrages d'artistes venant d'Allemagne, de Suisse et du Danemark. Cette manifestation a donné lieu à beaucoup de retombées positives auprès de personnalités et d'artistes de notre région. On sent encore beaucoup de fierté dans la façon dont elle en parle. 

 

Elle affectionne particulièrement le piécé, et nous dit n'acheter que très peu de tissus. Tout récemment, elle s'est mise au boutis.

 

BALMA 2012 094

Une petite étiquette près de ce boutis en cours de Many mentionnait, lors de l'exposition de Balma 2012 : "Nappe terminée dans quelques mois". Nous attendons patiemment... mais aussi avec impatience !

 BALMA-2012-093.JPG

 

Lors de notre dernière Journée de l'Amitié, nous avons pu également découvrir sa passion pour les quilts anciens : elle nous en a présenté plusieurs provenant de Etats-Unis, dont un top de 1860 qu'elle a restauré et entièrement quilté à la main.

 

PICT0465Top de 1860, restauré et quilté à la main

 

Passionnée et dynamique, mais surtout très modeste, Many est une grande artiste qui force notre admiration !

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:18

Nous sommes nombreuses en Haute-Garonne à connaître son nom et surtout quelques-unes de ses œuvres, admirées au cours des expositions locales, la dernière étant l’exposition de France Patchwork Haute-Garonne en 2011. C'est pendant la journée de l’Amitié du 2 avril à Pibrac que nous avons été très heureuses de la rencontrer et de mieux faire connaissance avec elle.   

   

Any est une véritable artiste originaire de Toulouse, adhérente de France Patchwork depuis 1991 ; c’est dans les années 1990 qu’elle découvre véritablement cet art au cours d’une exposition, la première à Toulouse, qui se tenait au Bazacle. Elle qui a horreur de la couture est subjuguée par cette exposition. Elle comprend bien que « le patchwork n’a rien à voir avec la couture » dit-elle.   

Any-V.JPG

 

Comme beaucoup c’est à la retraite qu’elle donnera libre cours à cette passion qui l’anime depuis cette découverte ! Elle dit être « tombée dedans » se lève même la nuit lorsqu’un ouvrage est en cours et travaille parfois 10h par jour !   

   

    Elle a tout appris des bases du patchwork dans le club de patchwork du CE de l'Aérospatiale dirigé par Charlotte Bras, tout comme nombre de quilteuses chevronnées de la région toulousaine ; ce club fermera au milieu des années 90.  Au cours de la Journée de l'Amitié, elle nous a présenté quelques quilts de styles différents, notamment La chaussée des Géants*, une interprétation d’un paysage d’Irlande qu’elle a réalisé d’après une photographie. L’ouvrage est paru dans un numéro des Nouvelles du Patchwork et a été exposé aux Beaux-Arts de Toulouse. Nous nous sommes également émerveillées devant Le vieux cerisier ainsi qu’une œuvre magnifique évoquant les astres et les étoiles ou La Gitane. Certains quilts sont des créations, d'autres des interprétations de modèles qu'elle aime.

mosaic3e89e480aec93f38fe088dd7376760dff8c28ca0

 

     

 

Elle ne fait plus partie d'un club à présent, mais elle ne travaille pas seule pour autant. Chaque œuvre originale est en quelque sorte une histoire de couple, son mari, instituteur à la retraite dessine à la main toutes ses maquettes !    

 

Elle trouve son inspiration à partir d’un paysage, d’une peinture qu’elle interprète à sa façon, elle choisit les couleurs et elle travaille à la main, le montage de chaque pièce ainsi que le quilting. La qualité du travail donne à ces ouvrages dont certains comptent plusieurs milliers de pièces, un caractère unique et remarquable. Il force  le respect pour cette artiste d’une grande modestie et c’est aussi pour cela que nous l’aimons.

 

Martine

 

* Voir l'article dans le blog La Ruche des Quilteuses au sujet de ce quilt.

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:06

 

Entretien avec Annick Pyée, présidente du Club de Balma

 

Les expositions de clubs qui viennent d'avoir lieu dans notre département nous ont procuré un immense plaisir et donnent des fourmis dans les doigts ! Nous admirons ce qui est mis en lumière, mais quel est l’envers du décor ?

 

Nous savons que c’est en premier lieu l’incroyable talent et travail des adhérentes sans lesquelles rien ne serait possible mais c’est aussi le travail bénévole des équipes qui animent la vie des clubs.

 

Nous avons rencontré Annick Pyée, présidente du club de BALMA depuis 3 ans mais qui fait partie de l'équipe d'animation depuis 2004. Elle est aussi, bien sûr, adhérente à France-Patchwork !  

 

 

Le club compte 43 adhérentes et organise une exposition, généralement, tous les 3 ans. Cent trois ouvrages viennent d'être exposés, réalisés par 35 adhérentes. "Il n’y a pas de critères particuliers dans le choix des ouvrages mais une volonté, nous explique Annick et à laquelle elle tient beaucoup,d’exposer toutes les adhérentes et de les mettre à l’honneur". C’est ainsi que nous avons pu admirer des samplers dont on a du mal à imaginer qu’ils sont réalisés par des débutantes. En effet Annick nous dit avec une pointe d’humour « les nouvelles adhérentes ne sont pas celles qui travaillent le moins bien ! » 

Mettre à l’honneur les adhérentes, c’est également le parti pris de l’affiche qui annonce l’exposition, les ouvrages qui l’illustrent sont nombreux et ont été  choisis par un vote des adhérentes ! Joli témoignage de démocratie.

L’organisation d’une telle expo nécessite un an de préparation pour le club, rien n’est laissé au hasard et le soutien des maris est sans faille !  

On l’imagine, cet état d’esprit qui règne dans le club, qu’Annick avec ses amies s’emploient à développer, crée une dynamique stimulante et une saine émulation entre toutes les adhérentes. Pour autant le club ne vit pas replié sur lui même, il est ouvert sur le monde et participe à toutes les actions de solidarité (quilts pour les enfants japonais, cœurs pour la lutte contre le Cancer). Annick indique qu’elle est bien entourée avec un bureau de 6 membres très solidaires. Elles se retrouvent régulièrement, souvent autour d’un bon repas pour entretenir les liens d’amitié tissés au fil des années.

PICT0294.JPG 

Cette directrice d’école à la retraite depuis 20 ans, originaire du Havre, en poste dans les milieux ouvriers (région parisienne, Havre et Toulouse le Mirail) s’est battue, nous dit-elle, toute sa carrière pour permettre aux enfants des milieux défavorisés d’avoir accès à l’éducation. Elle est intarissable sur le sujet et cette passionnée nous donne envie d’en savoir plus... 

Elle a découvert le patchwork en 1981…devinez ! en pays amish ! lors d’un voyage aux Etats-Unis où elle accompagnait son mari invité dans le cadre professionnel à Cleveland.

C’est là qu’elle a décidé qu’elle ferait du patchwork à la retraite !

Dans ces ouvrages elle aime mélanger l’appliqué, la broderie et le piécé. On l’aura compris Annick aime les quilts où il y a beaucoup de techniques. Et comme toutes les quilteuses, elle court après le temps pour tout concilier !

 

Martine

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 00:00

 

PETITE EXPO EN BLEU 

 

Le club de Patchwork Léo Lagrange de Colomiers présente jusqu’au 30 mars une exposition qui rassemble une trentaine d’ouvrages réalisés par les adhérentes sur le thème du bleu. 

 

Nous avons rencontré la présidente du club Andrée TRAVERSAZ ; tout comme la majorité des membres du Club de Patchwork de Colomiers, elle est adhérente de France Patchwork depuis des années !

Andree-Tr-.JPG

 

Le club réalise tous les ans une petite exposition, cette initiative s’inscrit dans une politique plus générale du club Léo Lagrange, dont l’objectif est de montrer chaque année les réalisations des adhérents de toutes les sections (patchwork, peinture, encadrement…). Tous les deux ou trois ans cependant le club de patchwork réalise une grande exposition : les ouvrages y sont plus nombreux et de plus grands gabarits sont autorisés ! En 2013 l’enjeu est de taille puisque le club fêtera ses 20 ans, l’exposition devra être à la hauteur de l’événement ! 

Pourquoi la couleur bleue ? On l’aura imaginé, Andrée aime le bleu, elle pense que c’est la couleur la plus facile à traiter dans le patchwork. Lorsqu’il s’est agi de trouver un thème d’exposition l’idée est proposée, pourquoi ne pas travailler sur le thème de la couleur, et pourquoi pas le bleu ?

Sitôt dit, les adhérentes se sont mises en quête de tissus et de modèles où la couleur bleue s’imposait. Le résultat est magnifique, les ouvrages sont réalisés dans des tonalités et des nuances de bleus très variées et donnent au final une exposition très réussie. 

Andrée et son équipe ont bien travaillé. "La préparation d’une exposition crée une effervescence et une saine émulation au sein du club" nous explique Andrée présidente depuis à peine 3 ans. "Ce n’est pas évident de trouver la bonne idée qui donnera envie à toutes, anciennes ou nouvelles adhérentes de s’impliquer et ainsi de dynamiser la vie du club. La responsabilité de présidente n’est pas une trop grande charge" convient aussi Andrée qu’on a poussé à prendre cette responsabilité, elle dit cependant être très bien entourée par son équipe ! 

Cette professeur de français à la retraite a réellement débuté le patchwork depuis 15 ans, date à laquelle elle a pu cesser progressivement son activité professionnelle. Mais c’est une passion de près de 40 ans qui l’anime et elle se souvient avec tendresse de ses deux premiers patchs réalisés à partir de tissus de récupération et sans connaître la technique, ni trop les quilter. Un livre de patchwork offert et c’est le signe qu’il lui fallait  pour s’y mettre réellement. L’exposition de 2013 sera importante, avec son équipe elle veut créer, à cette occasion, les conditions pour que le patchwork soit reconnu comme un art à part entière !

Martine 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:55

 Et voici notre troisième rendez-vous pour vous faire découvrir, à travers son portrait, une nouvelle adhérente de talent. Cette fois-ci, il s'agit de :

 

 

 

Christine T.

 

Christine T.

 

 

Christine est adhérente à France Patchwork, et pratique l'art du patchwork depuis une trentaine d'années. Elle n'appartient à aucun club.

 

Toujours en activité porfessionnelle, cette jeune cinquantenaire pratique le patchwork depuis son adolescence qu'elle a appris avec sa maman les jeudis après-midi.

 

Ses sources d'inspiration proviennent du Journal 100 idées, car elle fait toujours quelque chose à la main et utilise différentes techniques (tricot, crochet ...) Cela fait partie de la culture familiale. Au départ, elle confectionne des vêtements ; c'est une manière de trouver ce qu'il n'y avait pas dans les magasins. Elle a aussi fait de la broderie au point de croix pendant longtemps et fonctionne selon ses envies.

 

Bien qu'elle ait essayé le patchwork traditionnel, elle ne s'y est pas intéressée longtemps et c'est sans doute cette diversité de pratiques à laquelle elle s'est exercée qui l'a conduite à s'orienter davantage vers les Arts Textiles.

 

Elle crée des modèles et participe à des expositions; notamment celle de Quilt en Sud en 2003. L'une de ses créations Marée Noire, inspirée des conséquences de l'échouage du Prestige sur la côte atlantique, a été publiée dans Les Nouvelles à la rubrique Art Textures.

 

Actuellement elle s'intéresse à l'art Amish et à leur mode de vie.

 

 

 

 

Une de ses créations

qui mèle tissu et dentelles,vieux mouchoirs ajourés, médaillon brodés ...

le tout dans des teintes très douces.

mosaic01bd7c5e468f56f8c3553fead131ddb351e1b7b3

 

Dans un style tout différent, puisque Art Textile, une autre de ses créations

dont nous vous avons parlé plus haut

Marée Noire


Marée noire

 

 

Nos portraits sont maintenant terminés ... jusqu'à notre prochaine rencontre pour la JA du 2 avril : n'hésitez pas à y venir avec vos oeuvres ! Et d'ici-là, si vous avez un ouvrage dont vous êtes particulièrement fière et que vous avez envie de partager ici, contactez-nous ! Ces pages sont les vôtres !

A bientôt !

Martine.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 11:00

Comme convenu, nous vous invitons à découvrir le deuxième portrait d'une adhérente talentueuse elle aussi ;  cette fois-ci, il s'agit de :

 

 

 

Annie Lautard, adhérente de France Patchwork depuis 1993

 

Annie Lautard

 

Elle n'appartient à aucun club et participe à la journée de l'Amitié pour faire des connaissances, nouer des relations, partager, et échanger entre adhérentes. Cette toulousaine d'origine, après avoir exercé son activité professionnelle à Paris, pendant 34 ans, s'est initiée au patchwork peu de temps avant de prendre sa retraite.

 

Elle aime le patchwork depuis toujours et cette passion lui est venue par le cinéma américain dont elle est fan, et dans lequel, dit-elle, on voit toujours des quilts ! Mais, ce n'est qu'une fois à la retraite qu'elle peut consacrer son temps à la réalisation d'ouvrages ! Après avoir séjourné à Biarritz où elle a intégré un groupe en relation avec un groupe de patchwork américain, elle vit désormais à Toulouse.

 

Cette passion pour le patchwork l'anime depuis 18 ans maintenant ; elle n'hésite pas à participer à des expositions. Elle a notamment obtenu le prix du public pour l'une de ses créations lors d'une exposition de France Patchwork à Vileneuve-les-Avignons il y a cinq ans.

 

Elle pratique essentiellement le patchwork traditionnel dont elle s'intéresse à l'histoire. Son rêve ... faire un voyage en pays amish !

 

 

 

Voici sa dernière réalisation d'après un modèle publié dans Les Nouvelles.

 

mosaic8a16c9fec13760baca003a05facb95bc9cb848eb

 

A bientôt pour un dernier portrait !

 

Martine.

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 14:44

Nos journées de l'Amitié, chaleureuses et conviviales, nous permettent de faire connaissance entre adhérentes et d'échanger sur nos connaissances du patchwork et ses différentes techniques. A cette occasion, nous admirons les réalisations et les oeuvres de chacune. Nous découvrons ainsi le talent et la créativité qui vous animent.

 

Nous vous proposons donc de faire mieux connaissance au travers de portraits d'adhérentes, publiés avec leur accord.

Commençons par :

 

 

 

 Hélène Vispé, du club de Villeneuve de Rivière

 

Hélène Vispé

 

 

 

 

Hélène habite Saint Gaudens. Elle a connu le patchwork grâce à Anne-Marie Saunier il y a 17 ans ! Elle dit qu'elle est "tombée" dedans et que le virus ne l'a plus quittée. Cette passion naissante et partagée avec sept amies, s'est concrétisée dans la création du club de Villeneuve de Rivière. Quelques mois plus tard, elle en reprenait l'animation, y consacrant beaucoup de temps durant ces quinze dernières années.

 

Ses qualités d'organisation, d'animation ; sa créativité et sa gentillesse, l'ont conduite presque naturellement à intégrer l'équipe de délégation Haute-Garonne de France Patchwork (dont elle est adhérente depuis longtemps) au cours des trois années du dernier mandat sous la responsabilité de Josette Billard.

 

Son temps désormais libéré, elle veut le consacrer à réaliser ses créations. Nous aurons l'occasion d'admirer bientôt un de ses modèles publié dans Les Nouvelles.

 

En effet, cette couturière qui confectionnait les vêtements de son entourage, qui a même réalisé sa robe de mariée dit-elle fièrement, ne pratique désormais que le patchwork. Elle aime travailler à la main, adore le piècé, mais elle n'aime pas quilter ; et pourtant, ses ouvrages sont matelassés à la main ! Elle affectionne le style traditionnel et japonais.

 


 

Une de ses créations, sur le thème de l'Afrique ...

mosaica9f5ceb72c31656b5705947edf21917bc1a8dca8

A bientôt, pour un nouveau portrait !

Martine.

 

Partager cet article
Repost0